« Cheong », un mode de conservation et de consommation.

« Cheong », un mode de conservation et de consommation.

J’avais envie de faire du « Cheong » avec une très belle récolte de Coing du japon. Des Canangas en d’autres termes. Miam !

« Cheong » Sirop fermenté de fruit (ou de légume) sans cuisson.

Le « cheong » désigne en coréen le sirop fermenté obtenu à partir d’un végétal cru. La fermentation démarre grâce aux enzymes et aux microbes présents naturellement dans les végétaux. Simplement macéré dans le sucre ou le miel, dispensé de la cuisson, le suc « vivant » se conservelongtemps tout en gardant les micro-nutriments du produit cru. Le processus de fermentation semblable au vinaigre sauf que le taux de sucre est plus élevé.
Le cheong a donc un aspect diététique intéressant, cependant, on le fabrique surtout pour son gout acidulé sucré fusionné dans le parfum du végétale choisi. Il s’utilise dans de nombreuses recettes de sucré-salé pour son apport de l’épaisseur légère, ce qui est différent d’autres agents sucrants touffus comme miel, sucre ou sirop de céréale.
Le cheong peut remplacer avantageusement les soda de commerce en le diluant avec l’eau pétillante ou plate. Bien sur, ce sera de l’eau chaude en hiver pour en faire une tisane haut en parfum (recette du thé de coing ici). On profite pleinement des vitamines de fruits frais (ou de légumes), et de plus, du plus-value venant de la fermentation.

About the author

Grégoire administrator