Monsieur Hazebrouck

Monsieur Hazebrouck

C’est un petit bonhomme au nord de la métropole lilloise que j’ai vu avec ma mère à deux reprises quand j’étais enfant. Tout, tout petit,  il me paraissait étrange qu’il puisse s’occuper d’un aussi grand gaillard comme moi. Mais heureusement que la taille n’a rien à voir la dedans comme vous le savez ;). Il nous recevait chez lui dans une petite maison de rue des années 30 ou 50 je crois. On attendait dans ce tout petit couloir où se trouvait directement l’escalier, et nous accueillait dans le salon de la maison côté rue dont il en avait fait son bureau. L’univers était vieillot, sombre alimenté par un feu au charbon… j’en ressortais toujours en nage !

Durant ces séances, je n’ai pas vraiment eu de souvenir de longs discours remplis de théorie. C’était plutôt quelqu’un de très pratique et concret… il expliquait simplement le fonctionnement de notre corps et du pourquoi de son agissement sur celui ci à certains endroits. J’appréciais cette simplicité.

Ce fut la première personne à me mettre en garde sur ce que j’étais, en me disant qu’il fallait m’y intéresser qu’une fois grand. Et bien j’en aurai mis le temps à grandir ! 40 ans 😉 Son conseil m’a convaincu car il m’a parlé du mal, du diable que l’on pouvait servir. Que certaines personnes qui l’avaient choisi comme maître savaient faire tomber des personnes à distance et autres méfaits très concrets… Et qu’il fallait être grand pour bien choisir sa voie et être en aptitude à refuser d’aller vers ce pouvoir « humain » si flatteur mais destructeur.

Aujourd’hui, je ne sais pas s’il professe encore ou s’il est encore de ce monde. Je profiterais donc de cette brève pour lui rendre hommage et le remercier pour sa sagesse transmise.

About the author

Grégoire administrator