Senteurs corporels naturelles !

Senteurs corporels naturelles !

En fait, je ne savais pas trop comment intituler cet article. Car il est certain que parler d’odeurs corporelles est souvent négatif.

Certes, je suis un individu qui n’a jamais eu tendance à souffrir d’odeurs corporelles fortes mais j’étais capable, après quelques efforts à vite sentir la transpiration, si aucun « sent bon » n’avait été appliqué.

Je m’aspergeais donc durant mon adolescence de « déo » en bombe avec alcool, puis sans, car j’ai appris que ce n’était pas très bon pour notre peau, sans parler des autres cochonneries découvertes plus tard… Depuis une dizaine d’années, la pierre d’alun m’a bien rendu service. Elle est même devenue un réflexe systématique. Tellement automatique que je n’ai pu me rendre compte qu’elle aussi me devenait accessoire.

Comme certains ici le savent, je ne suis pas un magnétiseur à plein temps dans son cabinet. Bien au contraire, je suis plutôt l’inverse à parcourir la diversité humaine au travers de métiers différents. Je charrie et travaille dur chaque jour qui passe principalement avec ces températures estivales. Et « Ho surprise ! « , je me rends compte que j’ai bien du mal à sentir mauvais malgré ces conditions propices.

Ma senteur corporelle me fait penser à celle du fenugrec, senteur légèrement amère et épicée, un peu comme du curry. Dès lors, depuis plusieurs mois donc, je ne mets absolument plus de produit contre les désagréments de la transpiration.

Je vous partage cette expérience car à la réflexion, je ne vois qu’une seule explication, celle des graines germées. Cela fait maintenant plus de six ans que j’en consomme très régulièrement, pour ne pas dire quotidiennement de toutes sortes, principalement pour leurs apports en enzymes et par plaisir gustatif.

Mais je ne m’attendais pas du tout de constater ce genre de bienfait, même si c’est il est logique en soit.

bien à vous

About the author

Grégoire administrator